Prévisions pour la saison chaude 2020-2021 en Polynésie

27 oct
Communiqué
Météo-France en Polynésie et la Direction de la Protection Civile ont organisé, le 27 octobre 2020, une conférence de presse afin de présenter le bilan météorologique de la saison 2019-2020 et les prévisions du risque cyclonique en Polynésie pour la saison chaude à venir.

Bilan de la saison 2019-2020

La saison a été pilotée par des conditions neutres au niveau du Pacifique Sud. Ceci a favorisé l'activité cyclonique avec 8 phénomènes, soit 1 de moins que la saison précédente.

Aucun de ces phénomènes n'a touché la Polynésie, protégée par une ceinture anticyclonique.

Pour les précipitations, on constate un déficit pluviométrique sur la saison pour l'archipel des Marquises et à Rapa. Ailleurs, les pluies recueillies sont proches des normales de saison. Février est le mois le plus pluvieux de la saison 2019-2020 en particulier sur les Tuamotu du Nord, les Gambier et aux Iles Du Vent contribuant grandement à résorber le déficit qui se profilait pour la saison.

Côté températures, celles-ci sont proches des normales sur la saison excepté aux Marquises où les températures sont plus chaudes qu'à l'accoutumée.

Perspectives pour la saison 2020-2021

Pour les modèles de prévisions saisonnières, la saison 2020-2021 sera sous l'influence d'un phénomène Niña avec une probabilité de 78%.

Pendant tout la saison chaude, les anomalies chaudes de température de surface de l'océan, carburant nécessaire pour les phénomènes cycloniques, intéresseront peu le territoire conduisant à un risque cyclonique faible sur les Tuamotu et la Société.

Aux Australes, bien qu'elles soient sur la trajectoire des cyclones qui peuvent naître sur le sud des îles Cook, le risque est également faible. En effet selon les modèles, un risque cyclonique réduit est prévu sur les îles Cook faisant ainsi baisser le risque sur les Australes.

Les Marquises, quant à elles, ne seront pas inquiétées par l'activité cyclonique.

Concernant les précipitations, les modèles climatiques prévoient une sécheresse relative sur les Marquises, la Société, les Tuamotu et les Gambier. En revanche, les pluies devraient être plus abondantes aux Australes.

Retrouvez ci-dessous le dossier de presse complet.