Retour sur le typhon Mangkhut

Typhon Mangkhut
25 sep
Actualité

Bien que la saison cyclonique ne soit pas terminée dans le Pacifique Nord, nous vous proposons un retour sur le typhon Mangkhut, le plus intense depuis 1946.

Nommé le 7 septembre dernier, Mangkhut (ou Ompong selon la nomenclature aux Philippines) est le neuvième typhon de la Saison 2018 dans l'ouest-Pacifique.
Après avoir circulé sur les Mariannes du Nord, au plus près de l'île de Rota le 10 septembre, alors en catégorie 2, il a poursuivi sa route vers l'ouest en se renforçant sur les eaux de la mer des Philippines pour atteindre un maximum d'intensité le 12 septembre, avec un centre dépressionnaire estimé à 905 hPa, et des vents maximaux moyennés sur 1 minute à 285 km/h, le plaçant en catégorie 5, la catégorie maximale de l'échelle Saffir-Simpson.

Il constitue ainsi le phénomène cyclonique le plus intense de l'année 2018, d'une intensité équivalente à l'ouragan Irma de 2017 (en terme de vents maximaux sur une minute).
Mangkhut est alors resté dans la catégorie maximale jusqu'à son arrivée sur l'extrême nord des Philippines le 15 septembre. C'est le typhon le plus intense à toucher les Philippines depuis Haiyan en novembre 2013.

Après s'être déstructuré et avoir perdu de son intensité à son passage sur le nord des Philippines,
il s'est reconstitué en mer de Chine méridionale et s'est décalé rapidement vers Hong-Kong qu'il a balayé le 16 septembre.
C'est le typhon le plus intense à toucher le territoire depuis le début de relevés fiables en 1946.
On y a mesuré à son passage jusqu'à 156 km/h à l'aéroport, et jusqu'à 246 km/h à la station exposée de Tate's Cairn.
La marée de tempête associée a provoqué une surcote de 3 m à Macau, située à quelque 60 km. Actuellement bien que rétrogradés en dépression tropicale,
les restes de Mangkhut provoquent des précipitations virulentes entre le sud de la Chine et le Vietnam.