Informations spéciales

Dangers Météorologiques Fortes Houles

19/05/2024

LES PHÉNOMÈNES VAGUE ET HOULE

Mer du vent et houles sont les deux composantes de l'état de la mer que l'on observe souvent simultanément. Elles sont en réalité deux étapes successives d'un même phénomène. On distingue les ondes qui sont encore sous l'influence du vent générateur de celles qui ne le sont plus.

  • Les premières, considérées donc à l'intérieur de la zone génératrice, sont appelées mer du vent. L'aspect est plutôt chaotique et les ondes se propagent en majorité dans des directions proches de celle du vent. C'est la réponse locale à court terme de l'océan à l'action du vent.
  • Les secondes constituent la houle. Ce sont des vagues qui ont été générées ailleurs et ont voyagé loin de leur zone de formation. Elles ont un aspect plus régulier que les vagues de la mer du vent et ont des longueurs d'ondes généralement plus importantes. Cela résulte du filtrage qui se produit en eau profonde. Les ondes les plus longues se déplacent plus rapidement).

Un train de houle se caractérise par :

  • sa hauteur notée H déterminée par l'écart vertical entre une crête et un creux. Elle est très variable au sein d'un même groupe de vagues, aussi on définit une " hauteur significative ". Notée H1/3 exprimée en mètre (m), c'est la moyenne des hauteurs du tiers des vagues les plus hautes. C'est la meilleure estimation que pourrait faire un observateur à la surface de la mer. On montre ainsi qu'une vague sur cent (H1/100) a une hauteur égale à 1,5 fois le H1/3 et les vagues les plus hautes peuvent atteindre près de deux fois la hauteur significative.
  • sa période notée T qui mesure le temps écoulé entre le passage de deux crêtes consécutives au même point. (6 à 20s)
  • sa longueur d'onde qui est la distance entre deux crêtes.

L'énergie transportée par un train de houle, donc les dégâts potentiels, augmente avec sa hauteur et avec sa période. Par exemple pour une même période de 13s la vigilance sera

  • jaune pour une hauteur de 3m (4m aux Australes)
  • orange pour une hauteur de 4m (5m aux Australes)
  • rouge pour une hauteur > 5m (>6m aux Australes)

Le niveau de risque sera plus élevé pour une période plus longue.

LES DANGERS

Contrairement aux apparences, les vagues ne transportent pas de la matière (donc de l'eau), mais uniquement de l'énergie. Cette énergie dépend de la hauteur des vagues, mais également de leur période. Les houles sont plus énergétiques que la mer du vent et c'est pourquoi elles sont à surveiller de près.

Peuvent être concernées toutes les habitations, installations et activités humaines (professionnelles ou de loisirs) situées aux abords immédiats des côtes rendues sensibles à la houle par la proximité d'une passe ou l'absence de récif.

Les dangers résident d'une part dans la montée du niveau de la mer bien au delà du niveau habituellement observé, pouvant entraîner des inondations. Ce phénomène de surcote se trouvera accentué en période de grandes marées hautes.

D'autre part, ces fortes houles sont dangereuses à cause de l'énergie qu'elles véhiculent. La force et la hauteur inhabituelles des vagues peuvent occasionner des dégâts à la côte. Les à-coups répétés des vagues peuvent finir par mettre à mal l'intégrité des édifices jusqu'au risque d'effondrement.

En outre, il est faux de se croire à l'abri sur une digue, un quai ou un ponton. Le caractère variable de la hauteur des vagues expose au risque d'être emporté par une lame plus forte que les autres.