Vert, Jaune, Orange, Rouge : petits rappels sur la vigilance météorologique

La saison chaude commence le 1er novembre
25 oct
Actualité
À l’approche de la saison des pluies, qui commence officiellement le 1er novembre, voici quelques rappels sur le principe et le fonctionnement de la vigilance météorologique.

Le principe de la vigilance

C’est un dispositif d'avertissement conçu pour informer la population et les pouvoirs publics de la Polynésie française en cas de phénomènes météorologiques dangereux prévus sur le Pays dans les prochaines 24 heures.

Elle vise à attirer l’attention de tous sur les dangers potentiels, sur terre, d’une situation météorologique et à faire connaître les précautions à prendre pour se protéger. Elle permet également à la Protection Civile de disposer d’informations pertinentes pour alerter et mobiliser les équipes d’intervention.

La vigilance météorologique apporte à tout moment une information simple sur le degré de dangerosité d’une situation météorologique.

Ce qu’il faut retenir :

  • Elle est composée d’une carte de la Polynésie comportant 17 zones, chaque zone étant colorée selon une palette de quatre couleurs (vert, jaune, orange et rouge) correspondant à un niveau de dangerosité donné.
  • Quatre phénomènes météorologiques sont pris en compte : Vent violent, Fortes pluies, Orages et Fortes houles à l’approche des côtes.

En vigilance orange ou rouge :

  • Un pictogramme précise sur la carte le ou les types de phénomènes prévus.
  • La carte est accompagnée de bulletins de vigilance, actualisés aussi souvent que nécessaire. Ils précisent l'évolution du phénomène, sa trajectoire, son intensité et sa fin, ainsi que les conséquences possibles de ce phénomène et les conseils de comportement définis par les pouvoirs publics.

Fonctionnement de la vigilance

La carte de vigilance est actualisée au moins 2 fois par jour, à 5h et à 15h. Toutefois, si la situation météorologique le nécessite, il peut y avoir une actualisation plus fréquente.

Pourquoi signaler un danger seulement 24 heures à l’avance ?

Ce délai permet aux services de secours et aux autorités sanitaires d’anticiper l’alerte et de mobiliser leurs équipes d’intervention. De leur côté, les prévisionnistes disposent ainsi de données et d'informations météorologiques plus précises et plus sûres pour élaborer leurs prévisions et évaluer les dangers météo des prochaines 24 heures.

En effet, s’il est possible de prévoir correctement 2 à 3 jours à l’avance, une situation météorologique pouvant apporter, par exemple, des fortes pluies, il est beaucoup plus compliqué d’en estimer précisément les impacts avec un niveau de confiance satisfaisant (l’incertitude augmente avec les échéances) .

Que doit-on faire en cas de vigilance en cours (couleurs différentes du vert) ?

  • La couleur jaune se rapporte des phénomènes occasionnellement dangereux mais habituels pour la saison ou la région (mara’amu, fortes pluies en saison chaude, etc.). Certaines pratiques professionnelles ou de loisirs peuvent être exposées à ces risques et requièrent une attention particulière.
  • La couleur orange signale un phénomène dangereux de forte intensité.
  • La couleur rouge signale un phénomène très dangereux d’intensité exceptionnelle.
  • À partir de la couleur orange, suivez les recommandations définies par les pouvoirs publics et consulter régulièrement les prévisions météo, surtout si vous pratiquez une activité exposée (voile, course en montagne, sports en eaux vives, randonnées, etc.)

Et en cas de situation signalée en vert ?

La couleur verte indique qu’aucune précaution particulière n’est nécessaire. Cependant, cela ne signifie pas qu’il fera beau, ni qu’aucun phénomène météorologique ne viendra perturber vos activités.