Accueil


QU'EST CE QUE L'ALERTE CYCLONIQUE ?
Accueil


L'ALERTE CYCLONIQUE EN POLYNESIE FRANÇAISE
( Référence : Plan de Secours Spécialisé CYCLONE ; Haut-Commissariat de la République en Polynésie Française ; version du 13/04/2011)
La surveillance, le suivi et les prévisions des perturbations cycloniques sont effectués en permanence par les services de Météo-France. Malgré les progrès significatifs réalisés, ces prévisions restent assorties d'une incertitude inhérente à la complexité des phénomènes en cause.

Compte tenu de la violence extrême des cyclones et des conséquences dramatiques qu'ils peuvent entraîner lors de leur passage, la part d'incertitude des prévisions, plus importante lorsque l'échéance est lointaine, doit absolument être prise en compte dans le système d'alerte et lors du déclenchement des différentes phases. En effet, il est essentiel qu'un préavis suffisant puisse être laissé aux populations, aux autorités et aux acteurs économiques pour prendre les précautions et dispositions indispensables avant l'arrivée éventuelle du phénomène.

Pour fixer les idées, on considère qu'il y a menace cyclonique dans une zone à partir du moment où il y a un risque significatif que les vents moyens dépassent les 100 km/h ("conditions cycloniques").

Les niveaux d'alerte sont déclenchés sans préavis particulier, l'existence d'un niveau d'alerte consistant en lui-même un préavis pour le suivant.


1. LES STADES D'ALERTE
LA SITUATION DE VEILLE :
Elle constitue la situation normale pendant la saison cyclonique (en pratique de novembre à mars) en l'absence de menace pour la Polynésie Française dans les prochaines 72 heures.
LA MISE EN GARDE CYCLONIQUE :
Elle constitue pour chacun une mise en garde contre le péril cyclonique. Une perturbation cyclonique présente une menace potentielle pour une partie de la Polynésie Française dans les prochaines 72 heures.
LA PRE-ALERTE CYCLONIQUE ORANGE :
Cette pré-alerte indique que la menace cyclonique se précise. Il y a un danger dans un délai inférieur à 48 h. "La pré-alerte" pourra être éventuellement maintenue après le passage du phénomène, si un retour de celui-ci peut être envisagé dans les 48 prochaines heures.
L'ALERTE CYCLONIQUE ROUGE :
Elle indique que le danger cyclonique se confirme et devient imminent. La perturbation cyclonique affectera une partie de la Polynésie Française dans les 12 à 18 heures qui viennent avec un risque de conditions cycloniques (vents moyens supérieurs à 100 km/h).
Afin de permettre à l'ensemble de la population de rejoindre son domicile ou de gagner un abri, l'interdiction de circuler sera annoncée 6 heures avant que la mesure n'entre en vigueur.
LA PHASE DE SAUVEGARDE - STADE VIOLET :
La phase de sauvegarde est décidée, si besoin, après le passage de la perturbation cyclonique et la levée de l'alerte rouge, si les dangers indirects subsistent sur la zone (réseau routier totalement ou partiellement impraticable, arbres arrachés, fils électriques à terre, inondations, éboulements, ...). Elle permet de gérer l'intervention des secours et des services d'intervention et une interdiction de circuler totale ou partielle pour la population.

Le but de cette phase est d'évaluer les dégāts, de permettre de réactiver le maximum de réseaux au profit de la population ou de projeter des secours au profit d'une ile ayant subit de gros dommages. L'interdiction de circuler à la population peut toujours être active. Dans ce cas, seul les éléments qui dans le cadre de leur fonction peuvent circuler.

C'est lors de cette phase que peut être prévue, ou mise en oeuvre, la projection d'une équipe de Reconnaissance et d'évaluation (ERE) et d'un ou plusieurs détachements de secours au profit d'une ou plusieurs îles.
FIN D'ALERTE CYCLONE - RETOUR A LA SITUATION DE VEILLE :
La fin d'alerte indique que tous les dangers directement liés au cyclone sont écartés. Les équipes de secours ont rétabli un certain nombre de structures ou de réseaux permettant à la population de reprendre des activités en mode dégradés. Les secours sont en cours afin de revenir à la normale ; la phase de reconstruction est alors mise en oeuvre par le gouvernement de la PolynésieFfrançaise.

Remarque importante :

Il est à noter que le fait d'être en phase de "mise en garde cyclonique", voire en "pré-alerte cyclonique orange", n'implique pas que les conditions météorologiques se soient déjà notablement dégradées. Il arrive, en effet, que l'arrivée d'une tempête ou d'un cyclone tropical, soit précédé d'un temps relativement beau.


2. LE DECOUPAGE GEOGRAPHIQUE
L'étendue de la Polynésie implique que les conditions cycloniques ne concernent pas la Polynésie Française en entier. Les phases d'alertes doivent pouvoir se gérer par zones. On utilisera le zonage suivant de la Polynésie Française :