Accueil
Accueil  |   Plan du site  |   Glossaire |   Liens  |   Faq  |   Qui sommes-nous  |   Contact
Accueil
Accueil > Glossaire
Températures extrêmes
24 ° ( 76 ° F) min
30 ° ( 86 ° F) max
GLOSSAIRE
    A| B| C| D| E| F| G| H| I| M| N| O| P| Q| R| S| T| U| V| Z
-->  centre d'action
-->  analyse objective
-->  adiabatique
-->  abri météorologique
-->  albédo
-->  accélération de la pesanteur
-->  anticyclone thermique
-->  advection
-->  air
-->  altocumulus
-->  absorption
-->  Acmad
-->  anticyclonique
METEO FRANCE - centre d'action

Niveau d'explication :

Un centre d'action est un anticyclone ou une dépression de grande étendue, gardant une situation et une forme générales quasi stationnaires durant une longue période telle que l'année ou la saison , et influant de façon déterminante, au cours de cette période, sur la circulation des vents et le mouvement des perturbations au-dessus d'une vaste région qu'il surplombe et avoisine. Dans chaque hémisphère, les centres d'action les mieux caractérisés s'implantent à l'intérieur d'une ample zone méridienne comprise entre les régions intertropicales et les régions polaires, là où le dessin des terres et des mers permet de dégager de très importantes étendues océaniques ou continentales ; dans ce dernier cas, il s'agit d' anticyclones thermiques en hiver, de dépressions thermiques en été. Ainsi, durant l'hiver de l'hémisphère Nord (ou boréal), des centres anticycloniques d'origine thermique s'installent sur le continent nord-américain, mais surtout sur l'Asie, où se constitue l'immense anticyclone de Sibérie ; au-dessus des océans, l' anticyclone du Pacifique nord (encore appelé anticyclone d'Hawaii ) est moins consistant que l' anticyclone des Açores (renommé anticyclone des Bermudes lorsqu'il se déplace vers l'ouest), qui domine la partie centrale de l'Atlantique nord. En même temps, deux puissants centres dépressionnaires organisent la circulation des vents océaniques à l'approche des régions polaires : la dépression d'Islande , qui s'étend du Labrador au nord de la Norvège, et la dépression des Aléoutiennes , au nord du Pacifique nord. Durant l'été austral, ces deux dépressions faiblissent considérablement alors que les deux anticyclones , au contraire, se renforcent ; mais une immense dépression thermique envahit alors toute l'Asie centrale et se prolonge jusqu'en Afrique au-dessus du Sahara. La répartition des centres d'action dans l'hémisphère Sud (ou austral) est bien moins contrastée que dans l'hémisphère Nord en fonction des saisons . Les portions de continent situées dans la zone australe des latitudes subtropicales et tempérées sont généralement trop restreintes pour générer d'importants centres d'origine thermique ; on peut cependant signaler l'apparition d'un anticyclone thermique modéré sur l'Australie au cours de l'hiver austral (qui correspond à l'été boréal). En revanche, les parties sud des océans Atlantique, Indien et Pacifique sont animées respectivement par trois centres d'action qui se maintiennent toute l'année : l' anticyclone de l'Atlantique sud (ou anticyclone de Sainte-Hélène ), l' anticyclone des Mascareignes et (décalé vers l'Amérique) l' anticyclone de l'île de Pâques . À cette zone anticyclonique — hachée durant l'été austral par les continents — succède plus au sud une zone dépressionnaire continue qui recouvre toute l'année le vaste domaine océanique entourant l'Antarctique. circulation générale


Droits de reproduction et de diffusion réservés © METEO FRANCE 2003


L'ouvrage est disponible dans toutes les librairies de Papeete au prix de 2950 CFP