Accueil
Accueil  |   Plan du site  |   Glossaire |   Liens  |   Faq  |   Qui sommes-nous  |   Contact
Accueil
Accueil > Connaissances > Contexte saisonnier
Températures extrêmes
24 ° ( 76 ° F) min
32 ° ( 90 ° F) max
LE CONTEXTE SAISONNIER.
De manière générale, la Polynésie française connaît trois types de temps
  • Le régime d’alizés, vents d’Est.

  • En saison chaude, les alizés relativement frais et humides soufflent sur une mer chaude. La nébulosité associée à ce type de temps est du genre cumulus pouvant donner des précipitations sporadique à caractère d’averse. En saison fraîche, les alizés sont moins humide, la nébulosité y est faible et les précipitations rares.
  • Les perturbations à caractère dynamique qui se forment sur la Zone de Convergence du Pacifique Sud (ZCPS)

  • (amas de cumulonimbus pouvant évoluer en dépression tropicale, parfois très vigoureuse, atteignant à l’extrême le caractère cyclone). Ce type de temps est caractéristique de la saison chaude. Ces dépressions apparaissent au sein de la Z.C.P.S, sur les eaux chaudes de l’océan. La convergence des vents engendre des mouvements verticaux et tourbillonnaires dans les basses couches de l’atmosphère. Dans certains cas la configuration d’altitude favorise l’extension de ces mouvements ascendants jusqu’à la tropopause, accentuant le creusement. Par rapport à d’autres régions du globe, ces perturbations ne sont pas tellement actives pour le paramètre vent, hormis rafales d’orages et cyclone, mais surtout pour la pluie. Leur secteur nord-est est couvert et pluvieux tandis que leur secteur nord-ouest est plutôt clair et plus frais. Elles s’évacuent majoritairement vers le sud-est. Toutefois elles peuvent rester coincées un certain temps sur une même île et donner de fortes pluies ou des grains violents.
    Illustration d’un creusement d’une dépression tropicale dans la ZCPS.
  • Les perturbations à caractère thermodynamique générées par advection d’air froid venant des zones tempérées.

  • Contrairement aux perturbations dynamiques, le facteur thermique joue un rôle important dans la formation et le développement de ces systèmes. Ces perturbations d’ouest intéressent le territoire surtout en saison fraîche, lorsque la ceinture anticyclonique remonte sur le nord de la Polynésie française. Les perturbations des régions tempérées se rapprochent alors des basses latitudes. Les fronts froids conservent leur activité jusqu’au 20° sud de latitude, parfois jusqu’au 15° sud, exceptionnellement jusque vers le 10° sud dans le cas de fortes intrusions froides. Le passage de telles limites froides engendre parfois de fortes précipitations (pluies, averses ou même orages), une rotation brusque des vents et de fortes rafales. L’activité de ces perturbations d’ouest diminue au fur et à mesure qu’elles remontent vers le Nord. Aussi, ce sont sur les régions les plus méridionales de la Polynésie française, (Australes, sud Tuamotu et Gambier) que l’on observe ce type de temps. Ces archipels sont d’ailleurs régulièrement concernés par des vents forts, liés aux dépressions subtropicales associés à ces fronts froids. Enfin, il convient de souligner qu’à l’arrière de ces perturbations d’ouest, sous la poussée d’un anticyclone (en général celui de Kermadec), peut naître un type de temps particulier le « mara’amu ».
     


    L'ouvrage est disponible dans toutes les librairies de Papeete au prix de 2950 CFP